Le vol de rapatriement New-York – Tunis le 22 mai fortement compromis

vol de rapatriement
L'un des 2 Airbus 330-200 de la compagnie Tunisair sur le tarmac de Chengdu. 21.04.2020. Crédit photo : JetPhotos

Ce devait être une première pour Tunisair, qui ne s’est encore jamais posée sur le sol américain. La FAA (Agence fédérale de l’aviation) américaine serait opposée à la venue aux USA, le 22 mai, de l’un des deux Airbus 330-200 de la compagnie nationale, au motif qu’elle n’a jamais eu à évaluer la sûreté de l’autorité tunisienne de l’aviation civile.

Le 13 mai, le ministère du Transport tunisien avait pourtant officiellement communiqué sur la réalisation d’un vol de rapatriement des Tunisiens bloqués en Amérique du Nord. La compagnie Tunisair a été chargée de cette mission et devait se poser dans un premier temps à Montréal (Canada) pour redécoller dans la foulée vers New-York, d’où elle devait opérer sa « transatlantique » de retour vers Tunis.

Le directeur général de l’aviation civile tunisienne, Habib Mekki, interrogé par Mosaïque FM, a confirmé ce soir que des discussions se poursuivaient avec les autorités américaines pour permettre la réalisation de ce convoi humanitaire. La partie tunisienne ne manquera sans doute pas de rappeler à cette occasion qu’elle détient toutes les certifications requises pour opérer des vols réguliers vers l’Europe et le Canada.

La billetterie, pour ce vol à escale, n’aurait pas encore été ouverte selon les dire de M. Mekki.

Laisser un commentaire

Fermer le menu